Covid Belgique – Graphiques 70 - Deuxième année – 8 avril 2022 (semaine 14)

Publié le 8 Avril 2022

La situation en Belgique est bonne. Le taux de « cas » est stable, le covariant omicron BA2, comme on pouvait s’y attendre, se révèle un peu moins actif que l’omicron original BA1.

Pour le reste, la situation est inchangée, l’hospitalisation reste stable. La légère augmentation dans les chiffres ne reflète pas la réalité, puisqu’une grande partie de celle-ci est en réalité liée à des pathologies autres que le covid. La preuve en est d’une occupation USI toujours faible et d’un rapport USI/Hospitalisation extrêmement bas.

La mortalité attribuée au covid reste très basse, bien évidement et la mortalité générale un peu en dessous de l’attendu.

 

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

 Je continue à vous proposer ces quelques chiffres officiels d’aujourd’hui en Belgique. Ils indiquent une efficacité et une sécurité vaccinale non seulement en berne, mais dans bien des cas, pire que bien.

Reprenons des données-clés tirées des chiffres proposés par sciensano pour cette semaine :

Chez les 65 ans et plus, actuellement :

94,5 % des hospitalisés sont complètement vaccinés (au moins 2 doses + 14 jours) dont 85,6 % de ces derniers ont été boostés (3e dose). Les données sont quasi indentiques pour l’USI.

90,5 % de la mortalité attribuée au covid en hôpital concerne des personnes entièrement vaccinées dont 90,2 % de ceux-ci ont été boosté.

 

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Faute d’autre chose à se mettre sous la dent, je vous rappelle mon travail concernant le taux de mortalité standardisé en Belgique, 2021 comparé aux années 2000 à 2020, est terminé et publié. Disons le d'emblée, l'année 2021 est une excellente année, la deuxième meilleure de tous les temps, 2019 étant encore meilleure.

 

Concernant l’espérance de vie, la dernière intervention du Prof Raoult porte effectivement sur cette thématique en montrant l’exemple des USA où cette espérance de vie est en diminution, et il cite un certain nombre de facteurs explicatifs. Nous pouvons le suivre dans les grandes lignes. N’oublions cependant pas la mortalité notamment des amérindiens qui reste extrêmement élevée avec une espérance de vie inférieure d’une dizaine d’années par rapport aux non-amérindiens : on y trouve les facteurs cités mais renforcées dont les causes socio-économiques sous-jacentes sont assez évidentes et dramatiques.

Cela nous permet de mieux mettre en perspective cette petite étude complémentaire portant sur l’espérance de vie que je vous avais déjà proposée la semaine dernière. Nous restons, contrairement aux USA, en croissance de l’espérance de vie. Cependant les défis sociétaux sont également là, nous devons en être conscient et savoir que les choses ne sont pas faites d'avance. Vous verrez que la petite virgule de 2020 (même si, individuellement, des situations dramatiques ont été observées), avec une diminution de l’espérance de vie de 81 ans à 80 ans, est bien minuscule à côté de 1918 (de 53 ans à 38 ans d’espérance de vie pour toute la population). Cette année 1918 fut honteusement comparée par certains « experts » à celle d’il y a deux ans ...

 

 

Concernant plus spécifiquement 2021 où l’espérance de vie fut la meilleure de ‘tous les temps’: cette année fut identique à 2019 chez les hommes et bien meilleure chez les femmes. Pour 2020, l’espérance de vie était meilleure à 2013, tant chez les hommes que chez les femmes.

(Notons qu’en mortalité standardisée, 2019 est un peu meilleure que 2021, et nous venons de voir qu’en espérance de vie c’est l’inverse. 2019 et 2021 sont donc les meilleures années de ‘tous les temps’ en Belgique, chacun pour sa part selon le critère choisi.)

 

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

 

Pour éviter toute coupure dans le flux de vos informations, causée par la censure :

 N'oubliez-pas de vous abonner à ce blog: https://graphiques-belgique.over-blog.com/

Sinon, rejoignez-moi sur: https://mewe.com/ ou https://vk.com/

 

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

 

Semaine 8 : du 21 au 27 février.

Semaine 9 : du 28 février au 6 mars.

Semaine 10 : du 7 au 13 mars.

Semaine 11 : du 13 au 20 mars.

Semaine 12 : du 21 au 28 mars.

Semaine 13 : du 29 mars au 3 avril.

Semaine 14 : du 4 au 10 avril.

 

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

 

1. Taux de « cas »

 

Je rappelle que le taux représente le nombre de « cas » sur le nombre total de tests réalisés (durant le période considérée).

1.1. Nous avions observés une légère remontée du taux qui s'est depuis stabilisé. Ceci est certainement dû au remplacement du variant omicron-BA1 par le variant omicron-BA2 (ou 21L : un sous-variant, qui a remplacé le précédent en Belgique). Cette remontée était de plus faible ampleur, ce qui semble normal, le nombre de personnes qui ont déjà été infectés par omicron est important. Sur le plan physiopathologique, il n'y a pas de différence entre les deux omicrons.

 


 

1.2. Les variations en % de taux de « cas » de semaine en semaine pour 5 tranches d’âge*.

(*Les % sont calculés par rapport au plus grand écart positif constaté depuis 2020.)


 

 

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

2. Variables hospitalisations

 

2.1. Au niveau des entrants, c'est inchangé. Officiellement, environ 13 personnes estampillées covid sont actuellement nouvellement hospitalisées pour cette dernière semaine, soit environ 1,9 par jour et par 100 000 habitants (Namur par exemple). Mais en réalité, nous sommes à la moitié de cela, environ 0,8 patients réellement nouvellement hospitalisés (entrants) à cause du covid par jour pour 100 000 habitants, les autres le sont pour d’autres raisons que le covid.

Comme on le voit, le nombre d'hospitalisés pour le covid augmente ... mais c'est surtout le fait de patients qui rentrent pour une autre cause que le covid (=avec covid), et que la magie d'un test fait verser parmi les patients covid, ce qu'ils ne sont pas. On voit qu'en réalité, le nombre des patients réellement covid (hospitalisation-reliquat) est assez stable, légèrement supérieur à 1000 hospitalisés, ce qui est fort bas.

 


 

2.2. Rapport USI/Hospitalisation. Il est actuellement extrêmement bas, à 5 % (après être monté à 45 % !). En fait, l’occupation de l’USI pour covid est basse et stable à l’inverse de l’hospitalisation qui continue à faussement croître. Indice d’un variant peu dangereux, mais aussi d’un mauvais comptage des hospitalisés prétendument covid.

 

 

2.3. Vaccinés _ Non-vaccinés.

Je vous propose ici uniquement les données Hospitalisations et USI des « 65 ans et plus », seul groupe d’âge réellement intéressé par cette virose, car on sait que s’il y a un prix sanitaire à payer, c’est eux.

Actuellement, 88 % de cette population ont reçu la troisième dose (booster).

La proportion des vaccinés-hospitalisés des 65 ans et plus est de 94,5 % de l’hospitalisation covid pour cette tranche d’âge et pour la quinzaine 21 mars - 3 avril. Le risque accru proportionnel d'hospitalisation des vaccinés se confirme de semaine en semaine. Cette proportion se trouve surtout chez celles et ceux qui ont reçu un booster. Ces derniers représentent actuellement 85,6 % du groupe des hospitalisés-vaccinés.

Par l’articulet censuré par FB, je vous montrais graphiquement la perte d’efficacité vaccinale chez les personnes complètement vaccinées et boostés après 2 mois, alors que le comportement des non-vaccinés restait stable : ceci démontre qu’il s’agit bien d’un phénomène de perte d’efficacité vaccinale (actuellement négative pour cette tranche d'âge). Ceci correspond à de nombreuses publications et observations.

À l’USI, dans un contexte similaire de diminution du nombre de patients dans ces unités, la situation montre des tendances semblables. 94,5 % de vaccinés parmi les patients à l’USI. Le risque accru proportionnel de passage à l'USI des vaccinés se confirme donc ici aussi de semaine en semaine. Et ceux qui ont reçu le booster, représentent 87,7 % des USI-vaccinés.

 


 

2.4. Décès attribué au covid en hôpital selon le statut vaccinal. Pour la semaine du 21 mars au 3 avril chez les 65 ans et plus, 90,5 % des décédés à l’hôpital estampillés covid avaient été complètement vaccinés. Les boostés représentent 90,2 % de ceux-ci.

Le risque accru proportionnel de décès des vaccinés se confirme donc ici aussi. Cela semble logique, il y a une corrélation forte en USI et décès.

* Pour des explications complémentaires liées aux graphiques de sciensano, je vous reporte aux « Graphiques n°59 ».

 

 

2.5. Grippe toutes causes et hospitalisations. La grippe connaît actuellement un réel regain et se situe dans la zone de haute activité. Elle reste en partie omicron qui est aujourd’hui clairement un agent de grippe. En effet, 58 % de celles-ci présentent un test covid positif, pour la semaine 13.

 

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

3. Mortalité

 

3.1. Mortalité générale : Cette dernière semaine d’enregistrement, la semaine 12, la mortalité reste très stable. Elle est conforme à l’attendu, même un peu en dessous. Rien de particulier.

 


 

3.2. Mortalité attribuée au covid, comparaison entre années 2020 à 2022. Tout apparaît normal, elle est même assez basse pour la saison. Sa signification est assez absurde. Nous avons creusé cette question lors des Graphiques n°54. Je vous y reporte.

 

 

3.3. Moralité générale. Ce sont probablement les graphiques les plus importants de toute la série. Comme on peut le voir, les 6 séries restent parfaitement stables, malgré omicron. Encore un indice probant d’un virus peu pathogène.

 

 

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

 

Conclusion

 

Rien à se mettre sous la dent, cela devient assez lassant. Répétons: la réalité des chiffres montre … pas grand-chose. Je peux maintenir la conclusion des « Graphiques » précédents en l’état. La situation est en réalité réellement banale. Le variant omicron se révèle être un virus peu pathogène, comme une grippe commune, moins dangereux que la grippe influenza.

En outre, la proportion de personnes hospitalisées ou décédées entre vaccinés et non-vaccinés n'apportent plus d'argument en faveur de la vaccination-thérapie génique (outre la problématique des effets secondaires).

La conclusion est dès lors toujours simple, c'est un constat de ‘bonne santé’ (sauf, malheureusement, chez un certain nombre de personnes vaccinées).

 

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

&&&&&&&&&&&

Rédigé par Christophe de Brouwer

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article